9 bienfaits de la myrtille

La myrtille est utilisée en phytothérapie depuis plusieurs siècles. Utilisée successivement comme traitement contre la diarrhée, le scorbut, le diabète ou l’hyperglycémie, la cataracte, ou encore les problèmes de circulation sanguine, la myrtille est réputée pour ses nombreux bienfaits.

Découvrez pourquoi manger de la myrtille au quotidien est bon pour votre santé.

La myrtille est riche en nutriments

les bienfaits de la myrtille

Peu calorique et composée à 85 % d’eau, la myrtille est très riche en nutriments. Les myrtilles font d’ailleurs partie des baies les plus concentrées en nutriments ! Une portion de 150g de myrtilles (l’équivalent d’une tasse) permet ainsi de consommer 24 % de son apport en vitamine C journalier, 36 % de son apport en vitamine K, 25 % de son apport en manganèse et 4 grammes de fibres. La même portion contient 84 calories et 15 grammes de glucides seulement.

Les myrtilles contiennent bien d’autres nutriments, en plus petites quantités : il serait donc dommage de s’en priver ! 

La myrtille a des propriétés antioxydantes

Les pigments de la myrtille lui donnent sa belle couleur bleue-violette, mais pas seulement : il s’agit de polyphénols, des molécules du groupe des flavonoïdes, aux fortes propriétés antioxydantes.

Autrement dit, consommer des myrtilles permet de lutter contre le stress oxydatif et les radicaux libres, qui provoquent des dommages sur le cerveau et sur la peau et sont à l’origine de certains cancers. La myrtille est d’ailleurs l’un des fruits courants les plus riches en antioxydants !

La myrtille permet de lutter contre le vieillissement

Parce qu’elle est riche en antioxydants et notamment les anthocyanines (elle en contient 420 mg pour 100 g de baies), la myrtille permet de lutter contre le vieillissement cellulaire, accéléré par le stress oxydatif. Ainsi, consommer des myrtilles (qu’elles soient sous forme de jus, en poudre ou fraîches) permet de réduire les lésions oxydatives causées à l’ADN et ainsi de protéger contre les cancers

La myrtille protège contre le diabète et le surpoids

les bienfaits de la myrtille

Peu riches en calories et en glucides (une tasse de myrtille contient autant de sucre qu’une petite pomme ou une grosse orange), les myrtilles sont considérées comme un fruit santé, que l’on peut consommer sans se priver dans le cadre d’un régime.

Les flavonoïdes qu’elle contient vont de plus limiter la résistance à l’insuline, ce qui permet de se protéger contre le diabète, et modifier le stockage des graisses abdominales. Les différentes études menées confirment ces effets que ce soit avec de l’extrait de myrtilles ou du jus de myrtilles. 

La myrtille protège contre les maladies cardiovasculaires

D’autres études ont montré que consommer des myrtilles (ou d’autres fruits riches en anthocyanines comme les fraises) 3 fois par semaine au moins permet de diminuer le risque d’infarctus.

Les flavonoïdes présents dans la myrtille permettent en effet de protéger le cœur et donc de diminuer le risque de troubles cardiovasculaires, en plus de protéger contre le surpoids qui est l’un des premiers facteurs d’infarctus.

De plus, les myrtilles limitent l’oxydation du « mauvais » cholestérol LDL, un autre facteur majeur de maladies cardiovasculaires. Selon les études menées, consommer quotidiennement 50g de myrtilles fraîches permet de réduire de 27 % l’oxydation du cholestérol LDL, mais aussi de 4 à 6 % la pression artérielle ! Les myrtilles sont donc très bonnes pour la santé de votre cœur.  

La myrtille est anti-inflammatoire

Parmi les nombreux composants de la myrtille, on retrouve un antioxydant appelé ptérostilbène : cette substance agit comme un stimulant naturel du système immunitaire et permet donc de protéger l’organisme contre les infections.

En phytothérapie, la myrtille est d’ailleurs souvent utilisée en traitement contre les infections de la bouche (consommée sous forme de décoction), mais aussi les infections urinaires, problème particulièrement courant chez les femmes. Vous savez probablement que le jus de canneberge est bénéfique pour lutter contre les cystites ; or, les myrtilles possèdent de nombreuses substances actives en commun avec les canneberges et ont donc des bienfaits similaires. Elles vont en effet empêcher certaines bactéries de se fixer à la paroi de la vessie, provoquant ainsi les infections urinaires.  

La myrtille améliore la digestion

Depuis un millénaire, la myrtille est utilisée pour soigner les troubles digestifs, notamment la diarrhée. Pour cet usage, on va la consommer en réalisant une décoction de fruits séchés. La myrtille fraîche, quant à elle, est réputée pour agir comme un laxatif. Quel que soit votre problème digestif, la myrtille pourra donc vous aider à le soulager !

La myrtille rajeunit le cerveau

bienfaits myrtille

Des études menées sur les rats au début des années 2000 ont montré que la consommation de myrtille pouvait rajeunir le cerveau en améliorant la mémoire, la motricité, et en augmentant les neurones.

De nombreuses études ont été menées par la suite pour confirmer ces résultats, mais aucune conclusion officielle n’a été tirée pour le moment, les conditions de tests restant très hétérogènes.

Toutefois, il parait logique que la myrtille ait des effets bénéfiques sur le cerveau puisqu’elle permet de lutter contre le stress oxydatif qui dégrade les fonctions cérébrales en entrainant le vieillissement prématuré des neurones. 

La myrtille est bénéfique pour les yeux

La myrtille est réputée pour favoriser la bonne vascularisation de la rétine. Elle permet ainsi de lutter contre les maladies dégénératives de l’œil comme la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

On l’utilise également pour stimuler l’acuité visuelle : en effet, on raconte que pendant la Seconde Guerre Mondiale, on demandait aux pilotes de consommer de la myrtille pour améliorer leur vision nocturne ! Et à en croire la légende, cela fonctionnait, même si aucune étude n’a depuis confirmé cela. 

Comment consommer la myrtille pour profiter de ses bienfaits ?

Pour profiter des multiples bienfaits de la myrtille, il est conseillé d’en consommer quotidiennement la quantité suivante :

  • 100 à 200 g de myrtilles fraîches
  • OU 2 à 4 cuillérées à café de myrtilles séchées
  • OU 30 à 60 ml de jus de myrtille (pur jus)

En cure de 1 à 2 mois (par exemple pour améliorer la vue), augmentez la quantité :

  • 500g de myrtilles fraîches 
  • 6 à 8 cuillérées à café de myrtilles séchées
  • 500 ml de pur jus de myrtille

De préférence, choisissez-les bio et locales : elles seront ainsi plus concentrées en nutriments.

Toutefois, ce n’est pas toujours possible, l’Europe ne produisant qu’un dixième de la production de myrtilles mondiale.

Privilégiez les myrtilles sauvages, dont les pigments tâchent les doigts, aux myrtilles de cultures, plus grosses et dont la pulpe est blanche et donc moins concentrée en antioxydants (ce sont celles que l’on trouve généralement en supermarché). Enfin, on déconseille de consommer la myrtille dans des produits laitiers car ceux-ci vont diminuer son potentiel antioxydant.

Les myrtilles sont souvent considérées comme des « super fruits » de par tous les bienfaits qu’elles offrent. Attention toutefois à bien les choisir et à en consommer suffisamment pour profiter au mieux de leurs propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et protectrices !

Latest Posts

A ne pas manquer